Skip to content

Les meilleurs téléviseurs à écran OLED

Les meilleurs téléviseurs à écran OLED

La télévision n’est plus un appareil qui se contente de nous montrer les choses d’une manière plus ou moins acceptable. Au XXIe siècle, nous exigeons de notre télévision une qualité d’image égale à ce que nous voyons.

Nous voulons de la qualité cinéma pour regarder les films, ou de la qualité couleur en pleine définition pour s’asseoir devant un documentaire sur la nature. Ou un green fantastique pour profiter du football en regardant et en touchant le ballon presque comme si nous allions le frapper nous-mêmes.

La télévision est passée d’un appareil qui, dans son essence, nous amuse et nous divertit, à un gadget digne des plus gourmands de l’image. Ce sont les choses des avancées technologiques.

Même les amateurs de jeux vidéo, les gamers, qui jusqu’à récemment n’optaient que pour le plaisir, sont devenus l’un des groupes de public les plus exigeants, en raison de l’énorme qualité des graphismes.

Pour nous, les défenseurs de la qualité de l’image, les experts ont nominé certains des meilleurs téléviseurs à écran OLED, et le gagnant dans sa catégorie est le LG OLED55C7V Smart TV 4K.

Que dois-je rechercher lorsque je choisis un téléviseur ?

Le choix d’une télévision n’est pas facile si l’on analyse chacune de ses composantes. Chaque caractéristique détermine la qualité totale de l’image et les performances qu’un téléviseur peut fournir.

Technologie et type de panel

Il peut y avoir une grande différence entre une télévision et une autre, même si elles ont toutes deux la même résolution. Parce que cela dépendra aussi beaucoup de la technologie capable de fournir le différentiel de plus de luminosité et d’intensité dans les couleurs.

OLED (diode électroluminescente organique)

La technologie des panneaux OLED est complètement différente de celle des LED, car ils ne nécessitent pas de rétro-éclairage. Il est constitué d’une seule couche contenant les diodes organiques, qui sont les générateurs de la lumière. Dans ce cas, des groupes de pixels ne sont pas éclairés, mais chaque pixel fonctionne individuellement et peut être complètement éteint, ce qui permet d’obtenir un noir parfait.

Nous obtenons également des couleurs plus pures, un contraste plus élevé, un meilleur angle de vue et l’absence de flou des images dû à beaucoup de mouvements. Les écrans sont plus fins que ceux de la technologie LED, mais leur luminosité est plus faible et leur prix beaucoup plus élevé.

QLED (Quality Light Emitting Diode)

La technologie de panneau QLED a été développée par Samsung pour concurrencer directement la technologie OLED et se démarquer des autres entreprises, bien que la réplique soit de LG avec sa technologie Nano Cell.

Il s’agit d’une technique LED très avancée qui permet un éclairage individualisé des pixels, ce qui permet d’obtenir une plus grande luminosité et de produire une meilleure lumière et de meilleures couleurs. Cela améliore considérablement les angles de vue, bien que pour les noirs purs, cela reste en dessous des écrans OLED.

Technologie de la couleur

Les téléviseurs 4K suivant la norme Rec 2020, offrent une plus grande gamme de couleurs avec une forte gradation des couleurs. Cela signifie que plus de couleurs sont affichées et que le passage de l’une à l’autre est très progressif, bien que cela dépende du panneau installé sur le téléviseur. Plus la technologie de couleur du panneau est élevée, plus il produit de couleurs, plus il y a de gradation entre elles et plus l’image devient lumineuse, ce qui la rend plus réaliste.

  • Panneau 8 bits : les panneaux 8 bits peuvent afficher un maximum de 16,8 millions de couleurs avec une variation de 257 tons entre chaque couleur RVB.
  • Panneau 10 bits : les panneaux 10 bits peuvent afficher plus d’un milliard de couleurs avec une variation de 1024 tons entre chaque couleur RVB. Comme il y a tant de variations pour une même couleur, on obtient des images plus naturelles et plus lisses.
  • Panneau 12 bits : les panneaux 12 bits peuvent afficher plus de 68 milliards de couleurs avec une variation de 4 096 tons entre chaque couleur RVB. C’est la technologie utilisée par Dolby Vision.

Traitement de la lumière et des couleurs

La technologie HDR (High Dynamic Range) apporte une amélioration notable de la lumière et de la couleur des téléviseurs 4K. Un saut quantique dans la qualité de l’image en offrant des couleurs et un éclairage plus réalistes par rapport à la DTS (gamme dynamique standard).

Il reproduit une large gamme de luminance, générant plus de niveaux d’intensité entre les zones les plus sombres et les plus claires de l’image affichée. Cela permet d’obtenir un niveau de détail plus élevé, en fournissant des blancs plus brillants et des noirs plus intenses en même temps. Il existe 4 normes HDR sur le marché, qui ne sont pas compatibles entre elles :

  • HDR 10 : Cette norme est utilisée par des plateformes telles que Netflix, Amazon Prime Video, Blu-ray 4K UHD et les PS4 Pro, Xbox One X et PC. Les paramètres du HDR 10 sont fixes et il est largement utilisé car il s’agit d’une norme libre.
  • Dolby Vision : les laboratoires Dolby ont publié leur propre norme plus exigeante sous leur propre licence (non gratuite) largement utilisée au cinéma et également incluse dans certains Blu-ray 4K UHD. Les valeurs du HDR ne sont pas fixes et peuvent avoir des valeurs différentes dans les différentes scènes d’un film. Cette norme offre une meilleure qualité mais est moins répandue car il faut payer une licence pour l’utiliser.
  • HDR 10+ : Créé par Samsung, Panasonic et 20th Century Fox, et pour le moment uniquement disponible dans le contenu de ces marques. Cette norme autorise différents paramètres HDR au sein d’un même film, comme le fait le Dolby Vision, mais son utilisation est gratuite.
  • HLG (Hybrid Log Gamma) : utilisé par la BBC et certaines chaînes au Royaume-Uni et au Japon. Cette norme est destinée à être utilisée dans les transmissions télévisées avec le signal SRD, afin d’apporter une qualité d’image à la télévision quotidienne.

Chaque marque de télévision décide des formats qu’elle peut prendre en charge, bien que le plus utilisé soit le HDR10 en raison de sa compatibilité et du fait qu’il s’agit d’une norme libre. Il existe des marques qui prennent en charge plusieurs normes, bien que seule la norme qui contient l’image diffusée soit activée, ce qui change la norme si l’image change.

Pour conclure sur ce sujet, nous pouvons dire que vous pouvez voir des images HDR avec la norme SDR, comme vous pouvez voir des images Dolby Vision avec la norme HDR, mais les améliorations de l’image et de l’éclairage ne seront pas activées. L’image sera toujours limitée à la norme supportée par le téléviseur.

Taille de l’écran, résolution et distance de visualisation

Pour choisir la bonne taille d’écran, vous devez tenir compte de la distance à laquelle le téléviseur sera utilisé et de la résolution du téléviseur.

La taille de l’écran des télévisions est exprimée en pouces (1″ = 2,54 cm), cette mesure indique la diagonale de l’écran, qui est liée au rapport d’aspect.

La norme la plus courante de format d’image est le 16:9 (écran tendu ou large), c’est-à-dire que tous les 16 cm de longueur d’écran, il y aura 9 cm de hauteur. D’autres normes très courantes sont le 16:10 (très similaire au 16:9) et le 4:3 (écran pratiquement carré) bien que ce dernier soit beaucoup plus ancien et en désuétude.

La résolution de l’écran indique le nombre de pixels (points) dont il dispose. Plus il y a de points, plus les images seront détaillées et moins elles seront « pixélisées » (aussi appelé aliasing).

Aujourd’hui, les résolutions les plus courantes sont le Full HD avec 1 920×1 080 pixels et le 4K UHD avec 3 840×2 160 pixels, soit une résolution quatre fois supérieure au Full HD. La résolution HD Ready (1280×720 pixels) est déjà obsolète pour les téléviseurs de grandes marques, même si certains en ont encore en stock.

La résolution correspond simplement à la quantité de points sur l’écran, mais elle n’est pas la même pour l’écran d’un smartphone que pour celui d’un téléviseur de 50 pouces, d’où le concept de points par pouce ou de densité de pixels par pouce (dpi, ppi ou dpi). Cette valeur indique les points qui tiennent dans un pouce carré ; plus la valeur est élevée, plus la qualité et la définition de l’image sont élevées.

Pour obtenir une vue optimale de l’écran, il faut tenir compte de l’usage que l’on va en faire. Si nous allons regarder des chaînes de télévision qui, pour la plupart, ne diffusent même pas en Full HD, ou si nous allons regarder des Blu-ray 4K Ultra HD, Netflix ou des jeux de dernière génération qui utilisent la technologie 4K.

Et nous devons également analyser à quelle distance nous allons placer la télévision : si elle est très proche et que l’écran est très grand, nous verrons les images pixélisées, si elle est lointaine et que l’écran est très petit, nous perdrons beaucoup de détails de l’image observée.

Les experts, à travers les indications des fabricants, recommandent une distance de visionnement qui varie selon la résolution et la taille de l’écran. Ces formules développées empiriquement nous aident à connaître la distance à laquelle l’écran doit être placé, grâce à la taille de l’écran et à sa résolution :

  • Pour une résolution Full HD (1920×1080 pixels) : la distance recommandée (en mètres) est obtenue en multipliant la mesure diagonale de l’écran par 2,6. Et pour connaître cette mesure en mètres, nous devons multiplier la mesure qui nous donne la marque (si elle est en pouces) par 0,0254 (pour obtenir la conversion)
  • Pour une résolution UHD de 4K (1 920×1 080 pixels) : la distance recommandée (en mètres) est obtenue en multipliant par 1,3 la diagonale de l’écran, que l’on peut convertir en mètres en multipliant par 0,0254 si elle est en pouces

Par exemple, pour un téléviseur de 49 pouces de diagonale, 4K UHD, la distance recommandée en mètres est de = 1,3 x 49 x 0,0254 = environ 1,62 mètres.

Un autre aspect à prendre en compte est que l’angle de vision de l’observateur doit être compris entre un maximum de 7º au-dessus du centre de l’écran et un maximum de 15º en dessous du centre de l’écran, pour obtenir une perspective optimale de l’écran.

Cependant, les optométristes recommandent une distance d’au moins 3 mètres par rapport à la télévision pour les soins de la vue.

Taux de rafraîchissement

La fréquence de rafraîchissement, également appelée taux de rafraîchissement, est une valeur qui indique le nombre de fois qu’une image change par seconde, c’est-à-dire le nombre d’images affichées par seconde et qui est mesurée en Hertz (Hz). Dans l’industrie du jeu, ce nombre d’images par seconde est appelé FPS (frames per second).

Pour un téléviseur 4K UHD, il est recommandé d’utiliser une fréquence comprise entre 100 et 120 Hz, afin de ne pas fatiguer les yeux et de rendre les changements de l’image plus fluides.

Les chaînes de télévision diffusent généralement à 50 Hz et les films sont enregistrés à 24 Hz, soit 24 images par seconde d’enregistrement. Les jeux vidéo sont à environ 30 ou 60 FPS.

Si, par exemple, la fréquence de rafraîchissement d’un téléviseur est de 100 Hz et que nous regardons un film (24 Hz), le processeur d’images du téléviseur doit interpoler des images vides entre les images du film pour atteindre la fréquence de 100 Hz. Si le processeur d’image est bon, cette interpolation passera inaperçue, mais sinon, elle peut provoquer un flou de l’image.

Plus le processeur d’image est performant, plus les téléviseurs sont chers, même s’ils ont la même résolution UHD 4K. Il existe des téléviseurs bon marché qui n’autorisent que 30 Hz, ce qui est suffisant pour regarder des films, mais pas pour les utiliser comme écrans de jeux vidéo.

Temps de réponse

Ce paramètre n’est pas très important pour regarder des films ou des chaînes de télévision, mais il est vital si nous voulons connecter un PC ou une console à notre téléviseur. Le temps de réponse (input lag) est la différence de temps qui s’écoule entre le moment où l’on appuie sur une touche de l’ordinateur ou sur un bouton de la télécommande de la console et celui où cette touche est enfoncée à l’écran.

Pour une utilisation comme écran de jeu vidéo, cette valeur ne doit pas dépasser 45 ms, sinon nous constaterons un délai entre les commandes que nous envoyons et leur affichage, donnant la sensation de mouvements soudains ou de « coups ». Le HDR provoque un léger retard bien que le chiffre puisse être inférieur à 45 ms ou nous donne la possibilité de le désactiver pour les jeux vidéo.

Intervenants

Il est bien connu que les haut-parleurs intégrés des téléviseurs plats ne constituent pas un grand attrait, car un bon haut-parleur nécessite un volume important, qui est très limité sur les téléviseurs plats. De nos jours, ce n’est pas un problème trop important, car nous pouvons ajouter une barre de son ou un système de haut-parleurs à notre téléviseur pour bénéficier d’un son d’excellente qualité. Ces appareils sont abordables.

Connectivité et connexions

Si nous voulons tirer le meilleur parti de notre télévision, nous devrons recourir à une connectivité élevée, à la fois câblée et sans fil. De plus en plus, les contenus en résolution 4K sont courants, nous avons donc besoin d’une large bande passante.

La connexion la plus importante est le port HDMI. Ces ports offrent une connectivité « Plug » et « Play » et une large bande passante. Un port HDMI 2.0b est souhaitable pour prendre en charge le contenu 4K avec la technologie HDR. Un port HDMI 2.0 peut être converti à la version HDMI 2.0b en mettant à jour le micrologiciel (la grande majorité des appareils permettent cette mise à jour).

Une connexion Internet est également importante. Cette connexion peut être câblée ou sans fil. De nos jours, une connexion réseau de 100 Mbps ou sans fil avec le Wi-Fi N peut être courte si nous diffusons du contenu 4K avec des services HDR ou de streaming. Nous devrons opter pour un port Gigabit Ethernet (1 000 Mbps) ou pour le Wi-Fi AC sans fil (qui envoie et reçoit des données en même temps) pour disposer d’une plus grande largeur de bande.

Un autre port qui apporte de la polyvalence à notre téléviseur est le port USB, très utile pour lire des documents, regarder des photos et des vidéos via un disque dur externe ou un pendentif. Grâce à ce port, certains fabricants vous permettent d’enregistrer des chaînes de télévision sur un disque externe ou de l’utiliser comme prise de courant.

La connectivité Bluetooth est recommandée pour la connexion de systèmes de sonorisation externes, bien qu’il soit préférable d’avoir un port optique pour ne pas perdre la qualité du son.

C’est une bonne idée d’avoir d’autres ports comme un RCA analogique, une sortie coaxiale numérique ou un des ports HDMI qui supporte l’audio (HDMI ARC) pour connecter votre système de cinéma maison.

Il est conseillé que le tuner de télévision numérique soit de type DVB-T2 pour prendre en charge le contenu diffusé en 4K dans un avenir proche.

Technologie 3D ou 2D ?

Nous pouvons opter pour la technologie 3D qui permet de voir les images à travers des lunettes polarisantes comme si elles provenaient de l’écran de télévision. Il existe des appareils qui convertissent les images 2D en trois dimensions (les plus chers) et d’autres qui permettent de visualiser du contenu 3D, mais ne convertissent pas la 2D en 3D (les moins chers). C’est un plus que nous pouvons prendre en compte pour choisir notre nouvelle télévision.

Télévision intelligente et streaming

Les plates-formes de télévision intelligentes permettent, grâce à leurs menus simples et intuitifs et à la commande vocale (dans certains cas), d’accéder à des contenus Internet et à des services de streaming.

Chaque fabricant possède sa propre plateforme de télévision intelligente. LG l’appelle WebOs, Samsung l’appelle Smart Hub, Sony l’appelle Android TV et Panasonic l’appelle FirefoxOS.

Ces plates-formes offrent une large gamme de contenus et nous permettent de naviguer sur Internet et même de télécharger et d’installer de nouvelles applications dans la mémoire interne de notre télévision (en général, on monte une mémoire de 8 ou 16 Go pour le stockage).

L’un des principaux attraits des plates-formes Smart TV est l’accès à des services de streaming tels que les populaires Netflix ou YouTube, qui transforment la télévision en un appareil de divertissement sans limites.

Il est important de vérifier le mouvement et la navigation dans les différentes applications, sans ralentissement ni arrêt et avec un menu fluide. Pour ce faire, le matériel interne doit être puissant, tout comme les téléviseurs à moyenne et haute gamme.

Il est également intéressant qu’il intègre des technologies de streaming telles que Wi-Fi Direct, Miracast, DLNA ou Chromecast pour envoyer le contenu de votre tablette ou de votre mobile directement à la télévision, sans fil et sans se soucier d’aucun câble.

Le favori : LG OLED55C97LA Smart TV 4K (55″)

En termes de qualité d’image aujourd’hui, rien ne surpasse la technologie OLED, surtout en ce qui concerne la profondeur et la spectacularité du noir, qui est beaucoup plus visible dans les environnements sombres, bien qu’il surprenne aussi avec des blancs très purs ; et en ce sens, LG est un leader sur le marché des OLED.

Avec un regard attentif, des lignes fines et un cadre imperceptible, LG ne veut rien qui puisse nous distraire de la qualité de son image. La base argentée permet de rassembler tous les câbles de connexion sous un anneau, mais pas de les cacher, de sorte qu’ils seront bien rangés mais visibles derrière la télévision.

En haut, l’écran a une épaisseur de moins de 5 mm, grâce à la technologie OLED qui ne nécessite pas de rétro-éclairage du panneau. Dans la partie inférieure, toute l’électronique et les connexions du téléviseur sont regroupées sous une couverture en plastique blanc, d’une épaisseur inférieure à 47 mm. Il est vrai que la partie supérieure donne une sensation de fragilité car l’écran est très fin, mais si nous voulons l’accrocher au mur, nous n’aurons aucun problème, car il est extrêmement résistant grâce au support VESA standard, qui supporte facilement les 17,3 kg de lumière que pèse le téléviseur.

Il convient de noter une fois de plus que la technologie OLED permet d’obtenir le seul noir pur, faisant briller les autres couleurs grâce à l’absence de rétro-éclairage, ce qui serait impossible à réaliser avec la technologie LED. Il monte un panneau de 10 bits qui parvient à reproduire 98,5% de l’espace DCI-P3, un standard de couleur largement utilisé au cinéma par le projecteur numérique et plus large dans sa gamme de couleurs, le plaçant au-dessus d’un milliard de couleurs avec une variation de 1024 tons !

La luminosité, qui atteint 1 000 nits, génère des blancs parfaits. Un autre avantage de la technologie OLED est le contraste, qui est considéré comme infini, c’est-à-dire des noirs purs et des blancs purs, invariables dans les 180º de vision que permet l’écran.

En matière de génération d’images, elle n’a pas de concurrence, générant des images 1000 fois plus rapidement que la meilleure LED du marché, idéale pour les jeux vidéo et spectaculaire pour la visualisation de cinéma haute résolution.

Quant au traitement de la lumière et de la couleur, a HDR10, HDR Dolby Vision, HDR HLG, HDR Technicolor et HDR Converter qui traite les images sans HDR donnant l’effet de luminosité et de couleur comme s’il s’agissait d’une image avec HDR. En ayant toutes les normes en place, nous pouvons profiter de 100% du contenu HDR, une technologie qui représente une amélioration significative de la lumière et des couleurs des téléviseurs 4K, réalisant un saut quantique dans la qualité de l’image et offrant des couleurs et un éclairage plus réalistes.

D’autres technologies qui contribuent à la qualité de l’image sont le processeur couleur « Master Engine » et les fonctions « Pixel Dimming », qui permettent d’activer et de désactiver chaque pixel individuellement, et « Ultraluminance » ; toutes ces technologies sont chargées d’améliorer la luminosité et le niveau de détail de chaque image.

La résolution d’image 4K Ultra HD de 3 840×2 160 pixels ainsi que le format d’écran 16:9 vous donneront l’impression que la télévision vous enveloppe, que ce soit en jouant ou en regardant un film.

La qualité sonore est très bonne par rapport aux autres appareils, sachant que ce n’est pas le point fort des téléviseurs plats. Il dispose d’un système de sonorisation de 40 W dont 20 W sont destinés à mettre en valeur les basses au moyen d’un wofer. Grâce à ses 2,2 canaux sonores, LG a obtenu la certification spéciale Dolby Atmos qui permet d’obtenir un son surround à 360º plus proche de la réalité, puisque le son voyage dans toutes les directions pour devenir un système de son surround ; aidé en cela par la fonction « Smart Sound Mode » et le décodeur DTS.

Il est doté d’un processeur à 4 cœurs, ce qui permet d’accélérer considérablement le système d’exploitation WebOS 3.5 qui contient ces Smart TV. Grâce à sa qualité d’image, nous pourrons visionner du contenu HDR 4K de haute qualité provenant des plateformes Netflix, Amazon Prime Video et YouTube. La navigation sur ces plates-formes est plus facile grâce à la manette « Magic Remote » incluse, dont l’utilisation est très similaire aux commandes de la console Nintendo Wii. Le menu est très facile à organiser et à personnaliser à notre convenance, et peut contenir autant d’applications que nous voulons installer. Les applications pour Android et Apple, peuvent transformer votre appareil mobile en télécommande qui régit cette télévision.

Pour la connectivité sans fil, il y a le Wi-Fi AC avec la technologie WiDi, Miracast et DLNA pour diffuser de l’audio et de la vidéo à partir de nos appareils mobiles, et Bluetooth pour transférer des données d’un appareil à l’autre, ou pour utiliser des écouteurs sans fil avec cette technologie.

Pour certains experts, la connectivité est un peu courte, mais elle a ce qu’il faut : 4 ports HDMI 2.0, 2 ports USB 2.0, 1 port USB 3.0 (enregistreur), 1 port jack 3,5 mm, 1 sortie audio numérique optique, 1 port RS-232C, 1 prise d’antenne RF avec décodeur numérique DVB-T2, 1 prise TV satellite numérique coaxiale, 1 entrée AV et 1 port Ethernet RJ-45. Il est vrai qu’il n’a pas de connectivité analogique, mais avec la technologie de pointe dont dispose ce téléviseur, la connexion de certains appareils analogiques serait d’une grande qualité d’image et de son.

Avec un classement A, la télévision n’est pas très économe en énergie, mais on ne peut pas tout avoir.

Autres options

Sony KD-55XG7096BAEP – TV 4K HDR (55″)

Nommée « The Best of the Best » dans la catégorie design des prestigieux prix Reddot 2017, et lauréate des prix de l’innovation CES 2018, cela en dit long.

L’aluminium, le verre et le tissu sont les matériaux qui composent ce design complet de Sony. Un cadre périmétrique en aluminium fin, presque imperceptible, l’écran de verre fin et le tissu tapissant la béquille arrière comme un chevalet, qui abrite le caisson de basse, les connexions et l’électronique.

Le support unique entre les téléviseurs, fournit un degré d’inclinaison à l’écran, nous obligeant à placer l’appareil à faible hauteur si nous voulons avoir un bon angle de vision perpendiculaire au panneau. Il faut noter une pièce qui joint l’écran au support, qui est la clé de la génération du son, très particulière aussi. Il nous permet de l’accrocher au mur mais il perdrait le grand attrait de sa conception.

Le panneau OLED fabriqué par LG pour la firme japonaise, contient 8 millions de pixels, avec son propre éclairage et contrôlé indépendamment, avec une garantie de haute qualité d’image avec des noirs profonds, des couleurs réalistes et un contraste élevé. Le format 55″ est parfait pour profiter de toutes sortes de détails et la résolution 4K Ultra HD de 3 840×2 160 pixels, offre un réalisme à la portée de très peu d’appareils.

Le traitement de l’image est effectué par le processeur HDR 4K X1 Extreme, aidé dans la transition du mouvement par la technologie « Motionflow XR », de sorte que la relation entre les images est totalement fluide, ce qui permet d’obtenir des images propres, claires et super réalistes. D’autres technologies, telles que le « Triluminos Display » ou « Live Colour », améliorent la clarté, la couleur et le contraste de l’image, obtenant ainsi d’excellents résultats en termes de qualité. Le contraste infini, comme un bon OLED, est spectaculaire, obtenant des couleurs très vives grâce au panneau 10 bits et au processeur d’images. Il parvient à reproduire 100% de l’espace DCI-P3, qui est un standard de couleur très commun au cinéma, 75% de la palette de couleurs REC2020 et la gamme WRGB avec la couleur blanche dans le cadre de la combinaison Rouge/Vert/Bleu, réduisant ainsi le temps de réponse des pixels. En bref, des couleurs très vives et attrayantes.

Bien que la luminosité soit élevée, atteindre 1 000 nits (1 000 Cd/m2) n’atteint pas les 1 500 ou 2 000 nits offerts par la technologie QLED développée par Samsung, mais en retour nous aurons une profondeur de couleur beaucoup plus importante en général, avec un noir et un blanc pratiquement parfaits.

Avec un temps de réponse de 30 ms et une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz, il est idéal pour les joueurs les plus exigeants, pouvant pousser les images du jeu à leur limite sans que la télévision ne les déforme le moins du monde.

L’angle de vision latérale couvre 180º sans variations, bien que l’angle d’inclinaison de l’appareil nous oblige à le placer plus bas pour avoir une bonne perpendiculaire visuelle avec le centre de l’écran, un peu étrange au début mais nous nous y habituerons bientôt.

La technologie HDR améliore notamment la qualité de l’image en lui donnant plus de réalisme. Il prend en charge et lit les formats HDR10 et HLG. Il dispose également d’un convertisseur en HDR des images qui ne sont pas appelées « Object-based HDR remaster ».

Le système Smart TV avec l’architecture Android TV 6.0 actualisable et le navigateur Opera, nous permet d’installer de nombreuses applications que nous ne pouvions pas installer sur d’autres systèmes grâce au Play Store, étant l’un des systèmes les plus complets que nous puissions avoir dans un téléviseur. Les raccourcis ne manquent pas vers les plus célèbres plateformes de streaming vidéo telles que Netflix ou YouTube entre autres. Google Play Music et Google Play Movies, ainsi que tous les jeux utilisant la technologie Android, sont les contenus que nous pouvons télécharger et enregistrer dans les 16 Go de mémoire interne dont dispose l’appareil.

La télécommande est très normale, mais elle peut être compensée par certaines applications qui transforment notre smartphone ou notre tablette en une télécommande parfaite.

Il dispose d’une connectivité sans fil Wi-Fi AC avec la technologie Chromecast, Wi-Fi Direct, Miracast et DLNA, pour les transferts sans fil à partir d’autres appareils et Bluetooth 4.1 pour transférer des données de nos téléphones vers la télévision ou pour utiliser des écouteurs sans fil Bluetooth.

Il dispose d’une grande connectivité grâce à ses ports : 4 ports HDMI 2.0 (dont 1 ARC), 2 ports USB 2.0, 1 port USB 3.0 (enregistreur), 1 sortie audio numérique optique, 1 prise d’antenne RF avec décodeur numérique DVB-T2, 2 prises de câble coaxial numérique pour la télévision par satellite, 1 prise vidéo composite et 1 port Ethernet RJ-45, ainsi qu’un emplacement Common Interface +.

En termes de son, « Acoustic Surface » est un concept conçu par Sony. D’une puissance totale de 50W, divisée en 4 haut-parleurs de 10W et un subwoofer de 10W, qui grâce à certains contrôleurs, l’écran vibre et devient un haut-parleur géant, pour atteindre une harmonie parfaite et un son surround. C’est un excellent système de sonorisation, un point faible des téléviseurs plats, mais pas de celui-ci. Il prend en charge les formats Dolby Pulse et DTS Digital Surround.

Face à tant de technologie, sa cote B, un manque évident d’équilibre entre la technologie à haute image et la faible efficacité énergétique, est stupéfiante.

Philips Smart TV 4K OLED (55”)

Cet impressionnant téléviseur de 55 pouces au format 16:9, nous laisse émerveillés non seulement par sa beauté, mais aussi par la technologie qu’il offre : moniteur OLED avec technologie « Ambilight », pour profiter de notre meilleur film ou série dans l’atmosphère chaleureuse de notre maison bien-aimée.

La technologie exclusive « Ambilight » de Philips consiste à projeter un éclairage périmétrique (sur les côtés et sur le dessus) au moyen de LED autour de l’écran. En fonction du contenu affiché, le téléviseur choisira automatiquement l’éclairage le plus approprié, pour nous immerger dans l’écran lui-même et l’afficher entièrement. Même l' »Ambilight » peut être personnalisé à notre goût. Une expérience visuelle authentique très proche du cinéma.

Le téléviseur est monté sur une base creuse qui lui confère une grande stabilité ainsi qu’une grande élégance. Avec des couleurs argentées un peu vives, le cadre et le socle s’intègrent parfaitement à l’écran. D’une épaisseur inférieure à 50 mm et d’un poids de 16,81 kg, l’appareil peut être monté sur un mur à l’aide de l’ancrage VESA ou placé sur un meuble.

Le panneau technologique OLED a une résolution 4K Ultra HD avec 3 840×2 160 pixels, un contraste infini et des noirs profonds. Le « P5 Perfect Picture Engine » est un moteur de traitement d’images qui optimise numériquement tous les contenus affichés, ce qui se traduit par des noirs plus profonds, des blancs plus lumineux, une plus grande netteté d’image et des couleurs beaucoup plus vives. En traitant l’image de cette manière, 99% de l’espace couleur de l’ICD-P3 est couvert.

Elle se distingue par sa technologie HDR, dans une certaine mesure grâce au système HDR Perfect, qui permet d’obtenir des images très claires et réalistes et des couleurs très vives. Il comprend également d’autres technologies telles que l’ultra-résolution et la micro-gradation qui contribuent à rendre l’expérience visuelle encore plus agréable. Il a un rapport de luminance de 65%, très bon par rapport à des téléviseurs similaires.

Si nous voulons utiliser la télévision comme moniteur de jeux, nous n’aurons aucun problème, car sa fréquence de rafraîchissement native de 60 Hz est plus que suffisante.

Philips nous surprend avec une télécommande très polyvalente, devant comme toute autre télécommande de télévision et derrière avec un clavier complet avec un touch pad au milieu pour l’utiliser comme une souris sur un ordinateur portable et très confortable pour surfer sur Internet.

Cette Smart TV intègre le système Android 6.0, qui nous permet d’avoir tout le contenu de Google Play, d’installer autant d’applications que nous voulons dans sa mémoire interne de 16 Go et ainsi de la personnaliser à notre guise. Il dispose d’un processeur 4 cœurs pour naviguer à pleine vitesse sur le réseau avec le navigateur Opera ou profiter des plus célèbres plateformes de vidéo en continu. Avec les applications mobiles ou sur tablette de Philips, nous pouvons avoir le contrôle total de la télévision sur notre appareil mobile.

Comme c’est le cas depuis longtemps, la connectivité de Philips est une force. Il dispose de 4 ports HDMI 2.0 ARC (supportant l’un d’entre eux MHL), 2 ports USB 2.0 (dont un enregistreur), 1 port jack 3,5 mm, 1 sortie audio numérique optique, 1 prise d’antenne RF avec décodeur numérique DVB-T2, 1 prise TV satellite numérique coaxiale, 1 entrée composante (Y/PB/PR), 1 entrée vidéo composite, 1 port Ethernet RJ-45 et un emplacement Common Interface +.

En ce qui concerne la connectivité sans fil, ce téléviseur dispose du Wi-Fi AC avec la technologie SimplyShare, pour connecter nos appareils mobiles au téléviseur, mais il ne dispose pas de Bluetooth.

Il dispose d’une puissance totale de 30 W pour l’ensemble des haut-parleurs et de la technologie à 3 anneaux. Philips se concentre une fois de plus sur le système de traitement du son DTS HD, qui confère au téléviseur une grande clarté sonore et des basses profondes. Le système de sonorisation est un peu déficient par rapport au reste de ses technologies, peut-être devrait-il être un peu plus impressionnant, et au contraire, il est très normal.

En termes d’efficacité énergétique, Philips pourrait faire beaucoup mieux, car la télévision a une cote énergétique de type B, ce qui affecte l’équilibre entre efficacité et technologie.

Panasonic Smart TV 4K OLED (58”)

L’écran est monté sur un cadre ultra-fin avec des lignes droites et une couleur gris graphite, simulant l’acier sablé. Il a une base un peu particulière, car il intègre le système de sonorisation relié à l’écran par un pied en forme de V, ce qui donne de la stabilité à l’ensemble.

Le panneau de l’écran est de technologie OLED, fabriqué par la marque sud-coréenne LG spécialement pour Panasonic. La taille de 58 pouces au format 16:9 est idéale comme écran de cinéma maison. D’un poids de 20,5 kg et compatible avec la norme VESA, il nous permet de l’accrocher au mur ou de le poser sur un meuble.

La technologie 10 bits du panneau vous donne une grande quantité de couleurs qui, avec sa résolution 4K Ultra HD de 3 840×2 160 pixels, en ravira plus d’un.

Panasonic fournit ce panneau avec toute son électronique de pointe, comme la technologie « Master OLED HDR », qui permet d’obtenir un noir absolu grâce à un filtre. Avec une luminosité de 800 nits (800 Cd/m2) et un contraste infini, ce téléviseur Panasonic est capable de reproduire 99% du spectre couleur DCI-P3 et 71% du spectre Rec2020.

Équipé du processeur couleur Studio Color HCX 2, réglé par les experts des laboratoires d’Hollywood, il rend les images HDR affichées nettes, lumineuses, des noirs et des couleurs parfaits impressionnants de réalisme, tout comme un cinéaste veut le montrer à son public au cinéma. Le sceau Ultra HD Premium et le certificat THX 4K que possède ce téléviseur garantissent que les images reproduites dans cet appareil, sont l’expérience la plus proche du home cinéma que vous pouvez avoir.

L’appareil intègre une technologie HDR compatible avec les normes HDR10 et HLG, ce qui vous permet de profiter du contenu HDR de différentes manières.

Avec une fréquence de rafraîchissement native de 120 Hz et un temps de réponse de 25 ms, c’est tout ce dont les joueurs ont besoin pour pousser leurs jeux à la limite en termes de qualité vidéo.

Le système de sonorisation, développé en collaboration avec les spécialistes de la marque Technics, comprend quatre haut-parleurs de 20 W, pour les aigus, les médiums et le subwoofer, vous offrant un étonnant son surround de 80 W sous le label « Surround Sound Pro » et les certificats Dolby Digital et Dolby Digital Plus.

Son système d’exploitation est Firefox 2.5, accéléré par un processeur 4 cœurs, ce qui nous permet de naviguer, d’utiliser nos applications favorites ou de diffuser les plateformes les plus connues ; à une vitesse impressionnante.

Quant à la connectivité sans fil, elle dispose du Wi-Fi AC (bidirectionnel) et de Bluetooth. Il dispose également de la technologie DLNA, Wi-Fi Direct et Hbbtv pour lire les fichiers de nos appareils mobiles confortablement et sans fil.

Ses connexions solides sont les suivantes : 4 ports HDMI 2.0, 2 ports USB 2.0, 1 port USB 3.0, 1 port jack 3,5 mm, 1 sortie audio numérique optique, 1 prise d’antenne RF avec décodeur numérique DVB-T2, 2 prises numériques coaxiales pour la télévision par satellite, 1 entrée composante (Y/PB/PR), 1 entrée vidéo composite, 1 port Ethernet RJ-45, 2 fentes Common Interface + 1,3 et 1 fente pour carte SD ; un des téléviseurs les plus complets en termes de connexions.

Il a une cote énergétique de type B, qui peut être améliorée.

Samsung 55Q60T Smart TV 4K QLED (55”)

Le dicton dit : « Une rivière en difficulté, un profit pour le pêcheur », et c’est ainsi. Dans la lutte acharnée pour prendre la tête du marché de la télévision, les deux marques sud-coréennes, Samsung et LG, ne font rien d’autre qu’innover et rechercher de nouvelles technologies.

C’est ainsi que LG est apparu sur le marché des OLED, étant la marque de référence pour les autres. Cependant, comme Samsung est le leader dans la vente de téléviseurs, elle ne donne pas cher de ses forces et poursuit ses recherches sur la technologie LED, qui ont abouti à la technologie QLED ; similaire en qualité à l’OLED mais différente dans son fonctionnement.

Samsung ne se contente pas de se distinguer au niveau technologique, elle veut aussi se distinguer au niveau du design. Le cadre argenté ultra-fin, à peine visible, se concentre sur l’écran, conçu avec un panneau très fin de 47 mm et une base pour cacher les câbles.

La base argentée en forme de T simulant l’acier poli, supporte parfaitement les 17,5 kg qu’elle pèse. Samsung propose également deux autres modèles de ses bases, pour satisfaire tous les goûts. Si, en revanche, nous souhaitons l’accrocher au mur, la marque nous propose le support « No Gap » pour qu’il puisse être complètement fixé au mur comme s’il s’agissait d’un tableau.

Samsung a également conçu la connexion presque invisible, qui rassemble toutes les informations que le téléviseur reçoit et envoie par un seul câble fin (même l’électricité), qui peut être caché dans le socle ou sur le mur. Ce câble est à son tour relié à un boîtier de connexion externe appelé « One Connect », qui centralise toutes les connexions au téléviseur ; et peut être caché, laissant le téléviseur à la vue de tous, sans câblage.

Le téléviseur a un panneau de 55 pouces, avec une résolution 4K Ultra HD de 3 840×2 160 pixels, dans un format 16:9. Le panneau 10 bits est capable de reproduire 100 % du spectre de couleurs de la DCI-P3. Le panneau technologique QLED avec amélioration Quantum Dot atteint une luminosité de 1 500 nits, bien supérieure à celle obtenue par la technologie OLED. Ce panneau permet d’obtenir des noirs très intenses, grâce au contrôle d’éclairage « Local Dimming » et à la technologie « Ultra Black » ; mais l’éclairage du panneau, étant de type « Edge Led », a encore ses améliorations. Il obtient de très bons noirs, sans être de purs noirs de technologie OLED, mais en même temps il obtient des couleurs plus vives et plus éclatantes que l’OLED.

La technologie QLED a une durée de vie plus longue que la technologie OLED car il s’agit d’une LED inorganique ; bien qu’elle soit encore un petit pas derrière la technologie OLED, elle permet d’obtenir une grande qualité et une grande netteté d’image.

Nous trouverons la technologie HDR+, bien qu’ils l’appellent QHDR 1500. Il est compatible avec les normes HDR10+ et HLG, ce qui vous permet de profiter du contenu HDR de différentes manières. Le « Q Engine » fournit des couleurs très vives, une netteté, un excellent visuel des images en mouvement et un contraste ajusté à chaque scène, pour obtenir une qualité d’image très proche de l’OLED, mais avec des composants non organiques.

Il dispose d’un mode de jeu qui contrôle le taux de rafraîchissement et le temps de réponse, afin que les joueurs puissent profiter de jeux offrant une qualité d’image exceptionnelle.

Ce Smart TV, géré par un processeur 4 cœurs, intègre le système Smart Hub de Samsung et le navigateur Opera, qui garantit un divertissement et un amusement illimités avec un ensemble de fonctions pour tous les goûts. Grâce à un large éventail d’applications grâce à SmartThings, nous pouvons avoir n’importe quelle application sur notre télévision ou opter pour les services de streaming en résolution 4K proposés par Netflix, HBO, Amazon Prive Video, YouTube ou Spotify entre autres applications.

De plus, le téléviseur est livré avec la « One Remote Control », qui nous permet de contrôler tous les appareils connectés en mode « One Connect ». Il nous permet également de gérer les applications ou de surfer confortablement sur Internet grâce à sa fonction de contrôle vocal qui intègre un microphone dans la télécommande, option disponible tant que le téléviseur est connecté à un réseau sans fil Wi-Fi.

En termes de connectivité, nous avons déjà mentionné que le téléviseur se connecte à un boîtier de connexion externe appelé One Connect, relié à celui-ci par un seul câble caché dans la base, évitant ainsi de voir toutes les connexions au dos. Ce mini boîtier externe dispose de 4 ports HDMI 2.0, 3 ports USB 2.0 (dont un enregistreur), 1 port Ethernet RJ-45, 1 sortie audio numérique optique (compatible avec Dolby Digital Plus et DTS), 1 prise d’antenne RF avec décodeur numérique DVB-T2, 1 prise numérique coaxiale pour antenne parabolique, un connecteur Ex-Link (RS-232C) et 1 emplacement Common Interface + 1,4.

Nous pouvons également disposer de la connectivité Wi-Fi AC, de Bluetooth (compatible avec Miracast et des écouteurs sans fil avec cette technologie), des fonctions DLNA et Wi-Fi Direct pour partager des fichiers multimédia à partir de n’importe quel appareil mobile connecté au même réseau Wi-Fi.

Le téléviseur a la fonction de « Détection automatique » capable de reconnaître quel appareil vous avez connecté pour y accéder instantanément, et cela avec l’application « Smart View » conçue pour contrôler facilement le téléviseur depuis notre mobile ou tablette, nous donnent une connexion totale. S’il est vrai qu’il manque une sortie audio sur jack 3,5 mm.

La télévision intègre un système audio à 4,1 canaux et un subwoofer, d’une puissance totale de 40 W : 20 W pour les sons moyens, 10 W pour les aigus par les tweeters et 10 W pour les basses par le subwoofer. Il est certifié Dolby Digital Plus et bien qu’il ait une très bonne qualité de son, ces systèmes audio ne sont pas à la hauteur de l’image spectaculaire.

Bien qu’il dispose d’un capteur d’écho qui régule la luminosité de l’image en fonction de l’éclairage de la pièce afin de consommer moins d’électricité, il a une cote énergétique de type B.